Mon domaine, de sa création à nos jours

Le domaine Saint Chinian

En 1996, j'ai acquis en Languedoc un vignoble de terroir extrêmement qualitatif, sur l'aire d'Appellation Saint Chinian.

J'ai choisi le métier de vigneron suite à un coup de foudre pour ces coteaux magnifiques qui promettaient une vie passionnante bien que difficile.

De fait, personne n'avait voulu de ces terres à cause de leur relief, tant les conditions de culture y étaient éprouvantes et périlleuses. La partie orientale du vignoble avait déjà été abandonnée, le reste aurait suivi inéluctablement.

Montagne du Languedoc

Un vignoble très ardu à cultiver, l'absence de bâtiments, de matériel, des vins et un réseau commercial que j'ai dû créer ex nihilo : autant d'épreuves qu'il a fallu surmonter unes à unes.

Débutant avec très peu de moyens sur ces quelques hectares achetés à crédit, je me suis battu  d'arrache pieds pour tenter de sauver ce vignoble et pour y produire des vins dont la qualité est aujourd'hui internationalement reconnue.

Saint Chinian en neige

Grâce à ce travail colossal, les conditions de cultures ont été fondamentalement améliorées. De vieux bâtiments ont été acquis et transformés en chais très fonctionnels afin que tout soit mis en œuvre pour produire de la façon la plus qualitative les vins qui sont les miens aujourd'hui.